Après l’éradication de la fièvre à virus Ebola: les responsables du GOHA s'engage sur une autre lutte
Posté par Guineelimite 07/09/2016

Part

Après l’éradication de la fièvre à virus Ebola: les responsables du GOHA s'engage sur une autre lutte

Après l’éradication de la fièvre à virus Ebola en Guinée, une autre lutte s’annonce par le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) ; celle de la protection et la promotion de l’environnement. En effet pour les responsables de la structure, il n’y a pas et il n’y aura pas de relance économique en Guinée sans l’initiative d’une action à grande échelle pour la promotion et la protection de l’écosystème.

Face à un constat alarmant de la coupe du bois, la déforestation et les effets  climatiques dans notre pays, qui contribuent à une accélération vertigineuse de la destruction du couvert végétal, du tarissement ou de la disparition des cours d’eau, les responsables du GOHA appellent l’Etat à prendre des mesures idoines soutenues par une approche appropriée et rationnelle.

Selon Mohamed Chérif Abdallah, même si toutes les régions du pays sont concernées, la priorité s’impose dans le massif du Fouta Djalon. « Les principaux cours d’eau qui arrosent la sous-région prennent leur source dans le massif du Fouta Djalon. Son micro climat et son rôle de château d’eau de l’Afrique de l’ouest lui confèrent toute son importance au plan socio-économique voire historique », précise-t-il.

Au regard de ce devoir ‘’national’’, le groupe organisé des hommes d'affaires(GOHA) invite tous les citoyens et plus particulièrement les opérateurs économiques à cultiver l’esprit patriotique de protection et de promotion de l’environnement et soutenir des actions concrètes de reboisement à travers le pays.

Par ailleurs, conscient du fait que l’environnement est la base arrière et le support du développement durable et l’essor économique de la Guinée, le GOHA envisage de démarrer très bientôt un projet de reboisement au fouta djallon

Mariama Diallo

 

Commentaires

300x600